none
Probleme de reception des NDR, NPAI (soft et Hard Bounce) RRS feed

  • Question

  • Bonjour,

    Cela fait quelques semaines que je m'arrache les cheveux avec ce problème (à l'heure actuelle, les équipes d'Office365 n'ont pas trouvé la solution) ....Je m'explique

    J'ai une infra Exchange2016 en dag éclatée sur 2 sites distincts, jusque là pas de problème, tout fonctionne correctement.

    Mon problème se situe au niveau des connecteurs SMTP:

    Lors de l'utilisation d'un connecteur d'envoi sans passer par un relais SMTP (en envoi dns direct), ca fonctionne bien, le seul 'hic' c'est que mes 3 ip's peuvent être amenées a être blacklistée... ce qui arrive... hormis cela pas de problème particulier.

    Pour palier a ce problème d'ip blcklisté, j'avais souscris chez MailJet un relais SMTP. Plus de problème de blacklistage depuis ni de mise en en quarantaine.

    THE Problème, c'est que tous les NDR (en cas de faute de frappe de l'adresse du destinataire ou tout simplement inexistante, NPAI, Agent d'absence etc n'ARRIVENT TOUT SIMPLEMENT PLUS .... Ce qui est très handicapant...

    J'ai mis en cause Mailjet qui ne re transmettait pas ce genre de notification de bounce... J'ai donc voulu essayer Un autre connecteur Office365 en relais smtp, pas de problème particulier au niveau de la transmission des mails et là c'est le drame, problème identique à mailjet ...

    je précise quand même que lors de l'utilisation sans relais SMTP, J'ai bien ces retours d'échecs... que ca soit pour un email destinataire non valide, boite pleine etc ... Les soft & hard bounce fonctionnent correctement. (J'ai également testé avec le relais de mon FAI, problème idem, pas de soft&hard bounce)

    Je ne trouve aucun autre sujet identique à mon problème que ce soit en FR ou en US..

    Je remercie d'avance celui ou celle qui pourra m'aider à trouver ne serait-ce qu'une 'Piste' ;)

    BR.

    jeudi 11 juillet 2019 09:00

Réponses

  • Bonjour,

    Merci à vous deux d'avoir répondu.

    Oui j'ai certains clients qui de temps à autre, font de l'emailing.(soft, environ 200 emailings jour,2 à3 fois par mois)

    J'utilise 3 ip's wan, l'autre fois, 2 ètaient blackistés.

    J'ai (surement) trouvé la solution ultime pour etre 'CLEAN' meme si IP blacklistée, la mise en place du dkim. Malheureusement Exchange ne sait pas gérer 'Nativement'.

    Je suis ok sur spf, reverse, dmarc etc.... mais la réputation est au plus bas quand ip blacklistée...

    C'est pour cela que j'ai config un connecteur Office365 car il le gere tres bien le dkim. Mais gère moins bien le retour des hard & soft Bounce. Le ticket est encore chez Microsoft. Si il ne trouve pas de solution j'installerai un agent DKIM.signer sur Exchange (je ne voulais pas installer un soft autre que Microsoft sur mes serveurs exchange, mais pas la choix...si MS ne trouve pas de soluce sur les bounces.

    cdT

    • Marqué comme réponse Jm75001 jeudi 29 août 2019 12:57
    jeudi 1 août 2019 07:36

Toutes les réponses

  • Bonjour,

    Meme pas une petite réponse, je suis seul au monde ou bien lol :)

    Meme l'équipe de Mircorosft office 365 galère à me répondre, le call est ouvert chez eux depuis plus de semaines

    Ma demande n'est pourtant si saugrenu que ca mdr ???

    Merci à l’âme charitable qui me répondra... ou pas...

    a+

    vendredi 26 juillet 2019 08:40
  • Bonjour,

    Lorsque Exchange gère lui-même l'envoi des messages, il sait générer très facilement les messages de non délivrances, avec une explication relativement claire, que l'administrateur peut retrouver.

    Lorsque l'on passe par différents relais (un ou +) pour envoyer un message, on hérite souvent aussi de la configuration spécifique de ce relais.

    => Les messages ont alors tendance à rester de 24 à 48H dans différentes queues, avant de revenir (normalement) à l'expéditeur. Maintenant, pour des raisons de trop nombreux SPAMs, retours à gérer ou raisons de sécurité, il arrive souvent que les gestionnaires de ces relais décident tout simplement de supprimer tous les messages de type "bounce". Les retours supposent aussi que l'adresse de l'expéditeur est correcte et accessible, puisque c'est lui (et non l'administrateur) qui recevra les retours.

    A priori, O365 gère bien les NDRs : https://www.microsoft.com/en-us/microsoft-365/blog/2015/04/17/enhanced-non-delivery-reports-ndrs-in-office-365/

    A bientôt,

     


    Thierry DEMAN-BARCELO. Offce Apps&Services MVP. MCSE:Messaging 2016,MCSE:Server Infrastructure 2016(87 MCPs). MCSA Office 365,Microsoft 365 Certified: Messaging Administrator Associate,Modern Desktop Administrator Associate https://base.faqexchange.info

    samedi 27 juillet 2019 16:41
    Modérateur
  • Bonjour,

    Lorsque Exchange gère lui-même l'envoi des messages, il sait générer très facilement les messages de non délivrances, avec une explication relativement claire, que l'administrateur peut retrouver.

    Lorsque l'on passe par différents relais (un ou +) pour envoyer un message, on hérite souvent aussi de la configuration spécifique de ce relais.

    => Les messages ont alors tendance à rester de 24 à 48H dans différentes queues, avant de revenir (normalement) à l'expéditeur. Maintenant, pour des raisons de trop nombreux SPAMs, retours à gérer ou raisons de sécurité, il arrive souvent que les gestionnaires de ces relais décident tout simplement de supprimer tous les messages de type "bounce". Les retours supposent aussi que l'adresse de l'expéditeur est correcte et accessible, puisque c'est lui (et non l'administrateur) qui recevra les retours.

    A priori, O365 gère bien les NDRs : https://www.microsoft.com/en-us/microsoft-365/blog/2015/04/17/enhanced-non-delivery-reports-ndrs-in-office-365/

    A bientôt,

     


    Thierry DEMAN-BARCELO. Offce Apps&Services MVP. MCSE:Messaging 2016,MCSE:Server Infrastructure 2016(87 MCPs). MCSA Office 365,Microsoft 365 Certified: Messaging Administrator Associate,Modern Desktop Administrator Associate https://base.faqexchange.info

    Bonjour,

    En complément à la réponse de Thierry, j'ajouterai ceci :

    • Il n'est pas normal d'avoir ses IP blacklistées : soit un trafic mail de type "e-mailing" passent par elles, et dans ce cas il vaut mieux pour ce genre de trafic utiliser des solutions dédiées. Sinon, des postes avec des malwares envoient du Spam et dans ce cas il faut corriger la root-cause
    • Il vaut mieux utiliser l'envoi SMTP sans relais ("envoi dns direct") pour avoir la maîtrise de la distribution de bout-en-bout
    • Vérifiez que vous êtes clean au niveau de vos IP et DNS: 

    --> Reverse DNS (PTR) correctement enregistré

    --> SPF correctement renseigné avec toutes les IP émettrices d'email


    Cordialement,

    Sylvain (MCP, MCTS Windows Server 2008 R2 Server Virtualization, MCTS Exchange 2010)

    Blog : http://sylvaincoudeville.fr

    jeudi 1 août 2019 06:20
  • Bonjour,

    Merci à vous deux d'avoir répondu.

    Oui j'ai certains clients qui de temps à autre, font de l'emailing.(soft, environ 200 emailings jour,2 à3 fois par mois)

    J'utilise 3 ip's wan, l'autre fois, 2 ètaient blackistés.

    J'ai (surement) trouvé la solution ultime pour etre 'CLEAN' meme si IP blacklistée, la mise en place du dkim. Malheureusement Exchange ne sait pas gérer 'Nativement'.

    Je suis ok sur spf, reverse, dmarc etc.... mais la réputation est au plus bas quand ip blacklistée...

    C'est pour cela que j'ai config un connecteur Office365 car il le gere tres bien le dkim. Mais gère moins bien le retour des hard & soft Bounce. Le ticket est encore chez Microsoft. Si il ne trouve pas de solution j'installerai un agent DKIM.signer sur Exchange (je ne voulais pas installer un soft autre que Microsoft sur mes serveurs exchange, mais pas la choix...si MS ne trouve pas de soluce sur les bounces.

    cdT

    • Marqué comme réponse Jm75001 jeudi 29 août 2019 12:57
    jeudi 1 août 2019 07:36