none
Comment faire...sur Microsoft Exchange Server (3) RRS feed

Toutes les réponses

  • 1. Que représente le Certificat de Confiance Directe?

    Lorsqu’Exchange Server est installé avec le Hub ou Edge rôle du transport un certificat par défaut est créé pendant le processus d'installation. Étant donné qu’Exchange crée le certificat, par opposition à une autorité de certification réelle, le certificat est considéré comme auto-signé. Ce certificat par défaut sera le certificat de confiance directe.

    Le certificat de confiance directe est stocké dans deux endroits, le magasin de certificats de l'ordinateur local, et dans Active Directory sur l'objet du serveur Exchange dans un champ binaire appelé msExchServerInternalTLSCert (également présent sur les serveurs ADAM en cas d'Edge). Le certificat stocké dans le répertoire ne donne pas accès à la clé privée, la clé privée est uniquement accessible via le serveur local. Si Exchange ne peut pas accéder au certificat dans ces deux endroits (AD et le certificat d'ordinateur local Store), alors il y aura des problèmes de flux de courrier entre les serveurs Hub et entre les serveurs Hub et Edge.


    Roxana Panait, MSFT
    mercredi 14 octobre 2009 12:09
  • 2. Où est utilisé le Certificat de Confiance Directe?

    Le certificat de confiance directe est utilisé par Exchange dans des conditions très spécifiques:

    • Pour établir un canal sécurisé entre les serveurs Hub au sein de l'Organisation pour le trafic SMTP. Cela utilise l’extension SMTP, propriétaire de Microsoft appelée X-AnonymousTLS.

    • Pour établir un canal sécurisé entre les serveurs Edge  et Hub au sein de l'Organisation pour le trafic SMTP. Utilise à nouveau X-AnonymousTLS.

    • Utilisé dans une forme d'authentification lors de la communication entre Hub et Edge appelé Direct Trust.

    • Pour établir des connexions LDAP à partir de Hub vers Edge pour la Synchronization Edge.

    • Pour crypter et décrypter les informations d'identification EdgeSynchronization qui sont stockées dans le répertoire.


    Roxana Panait, MSFT
    mercredi 14 octobre 2009 12:10
  • 3. Comment est-ce qu’on détermine le Certificat de Confiance Directe?

    Dans Exchange Server 2007 version RTM, il n’existe pas de méthode directe pour déterminer le certificat de confiance directe. S'il y a plusieurs certificats installés, tout certificat valide a le potentiel pour devenir le certificat de confiance directe aussi longtemps que le CertificateDomains contient le nom de domaine complet de l'ordinateur local (FQDN - fully qualified domain name).

    Voici les lignes directrices qui peuvent être utilisées pour supposer au mieux quel certificat pourrait être le Certificat de Confiance Directe. La commande suivante peut vous être utile:

    Get-ExchangeCertificate –DomainName <FQDN of local computer> | FL Thumbprint, Status, IsSelfSigned, NotBefore

    Essentiellement, notez tous les certificats qui contiennent le FQDN de l'ordinateur local, leur date «Not before», et s’ils sont ou non auto-signés. Si l'un des certificats n’est pas auto-signé,  alors le plus récent certificat valide qui n’est pas soi-signé est très probablement celui par défaut. Si tous les certificats correspondants sont auto-signés, alors le certificat valide le plus récent est très probablement celui par défaut.

    Note: Vous ne pouvez pas supprimer un certificat de confiance directe en utilisant la commande Remove-ExchangeCertificate.

    Dans le Service Pack 1, la commande Get-TransportServer peut être utilisée pour récupérer la propriété InternalTransportCertificateThumbprint afin de déterminer facilement quel certificat est celui par défaut.


    Roxana Panait, MSFT
    mercredi 14 octobre 2009 12:11
  • 4. Que représente Direct Trust?

    Direct Trust est une forme d'authentification qui se produit via X-AnonymousTLS. Il n’intervient pas chaque fois que Anonymous TLS est négociée, mais seulement quand un serveur de transport Hub est en négociation avec un serveur de transport Edge ou vice-versa. Parce que Direct T utilise X-AnonymousTLS, le paramètre ExchangeServer AuthMechanism doit être activé sur tout connecteur de réception qui est utilisé avec Direct Trust.

    Essentiellement, le serveur émetteur envoie une copie de son certificat de confiance directe vers le serveur de réception. Le serveur de réception vérifie dans son cache Direct Trust pour voir si le certificat appartient à l'un des serveurs dans le cache. Le cache Direct Trust est la liste de tous les serveurs de transport Hub et Edge qui sont dans le répertoire ainsi que quelques détails du serveur et leurs "certificats de confiance directe" associés. Si le serveur de réception trouve une correspondance, alors l'authentification est réussie, sinon l'authentification échouera.

    Lorsqu'une correspondance est trouvée, le serveur de réception va associer la session avec un SID en fonction du type de serveur. En d'autres termes, si le serveur d'envoi est un serveur Hub le serveur Edge va associer la session avec le SID du serveur de transport Hub et va appliquer des ACL pour la session en fonction de ce SID. Les serveurs d’envoi Edge vers les serveurs Hub, sont associés au SID "serveurs de transport Edge" SID. Dans ce cas, les autorisations ne sont pas associés avec les noms individuels des serveurs, ou avec le groupe «  Exchange Servers », mais avec les identificateurs SID.


    Roxana Panait, MSFT
    mercredi 14 octobre 2009 12:12
  • 5. Comment résoudre les problèmes d’Exchange 2007 VSS?

    Note: La plupart des questions de VSS ont été corrigés dans le Service Pack (SP), s'il vous plaît assurez - vous que vous avez appliqué le SP le plus récent  d'abord.

     

    • Le VSS n’a jamais fonctionné auparavant? Si cela n'a jamais fontionné, elle peut juste être un problème de configuration

    • Rassembler les journaux utiles pour résoudre le problème

    • Rechercher, dans les journaux des événements d'application et système pour les erreurs qui indiquent des problèmes avec VSS

    • Utilisation de l'outil VSSAdmin pour exécuter les commandes ci-dessous, il peut afficher des messages d'erreur si elles existent

    • Liste des fournisseurs

    • Liste ShadowStorage

    • Liste des volumes

    • Liste des « writers »

    • Habituellement, nous utilisons une application «  exchange–aware » pour la sauvegarde de VSS. Afin de vérifier si le problème est dû à l'application, on peut supprimer l'application ou désactiver celle-ci et utiliser les outils Windows intégrés pour effectuer une sauvegarde pour les tests.

    Notes: Dans un cluster Exchange 2007 (LCR / CCR), nous pouvons utiliser NTBackup sur le noeud actif, et l'utiliser VSSAdmin sur le noeud passif (se référer aux deux premières étapes de cet article pour VSSAdmin)

    Références:
    VSS Frequently Asked Questions (article en anglais, Questions fréquemment posées sur VSS)
    Troubleshooting Exchange 2007 VSS Backups (article en anglais, Comment résoudre les problèmes de backup )
    Best Practices for Using Volume Shadow Copy Service with Exchange Server 2003(article en anglais - Meilleures pratiques pour l'utilisation de Volume Shadow Copy Service avec Exchange Server 2003)


    Roxana Panait, MSFT
    mercredi 14 octobre 2009 12:12
  • 6. Comment faire pour déterminer le nombre maximal d'utilisateurs par banque de boîte aux lettres dans Exchange Server?

     

    Il existe plusieurs valeurs que nous devons obtenir en premier:

    • Fixer la limite pour « Mailbox Quota » qui détermine le numéro des utilisateurs dans une banque de boites aux lettres.

    • Calculer la taille de l'espace blanc (white space) pour une boîte aux lettres, [La quantité moyen du courrier d'envoi / réception par boîte aux lettres par jour]

          Notes: Les espaces blancs peuvent être surdimensionnés si l’administration en ligne n'est pas remplie correctement

    ·     Calculer la taille de Mailbox Dumpster, [Taille moyenne du nombre de mail envoyé / reçu effacé par boîte aux lettres par jour, X paramètre de rétention des éléments supprimés (14 jours par défaut)]

    Notes: Il est habituellement de 5 % du quota de boîte aux lettres

    ·      Maintenant, il est temps de mettre toutes les valeurs ci-dessus pour obtenir la taille réelle de notre boîte aux lettres, la formule pour une boîte aux lettres: Mailbox Quota + White Space + Mailbox Dumpster

    ·      Une fois la taille de la boite aux lettres connue, nous pouvons nous baser sur la taille maximale de base de données recommandée ci-dessous pour calculer le nombre maximal d'utilisateurs par banque de boîte aux lettres

    ·      Bases de données hébergées sur un serveur de boîtes aux lettres, sans réplication continue: 100 Go

    ·      Bases de données hébergées sur un serveur de boîtes aux lettres avec la réplication continue et Ethernet Gigabit: 200 Go

    mercredi 14 octobre 2009 12:14
  • 7. Comment faire bulk management?

    Notes: Des problèmes sérieux peuvent se produire si vous effectuez cette procédure incorrectement, nous vous prions de tester les méthodes ci-dessous dans un laboratoire de tests d'abord, et sauvegarder les données importantes avant d'exécuter la tâche dans l'environnement de production.

    ·         Comment faire pour convertir un Contact dans un utilisateur avec une boîte aux lettres? (Exchange 2003|Exchange 2007)

    Exportez toutes les informations du contact ExpoEdans un fichier CSV à modifier, puis importer le fichier pour créer les boîtes aux lettres en bulk.

    Exporter les informations de contacts vers un fichier CSV

    Csvde-r objectClass = contact-fc: \ contact.csv

    ·         Exporter les attributs du compte utilisateur dans un autre fichier CSV pour référence

     Csvde-r objectClass = user-fc: \ user.csv

    ·         Ouvrez le fichier user.csv en utilisant Excel, supprimez des colonnes inutiles, gardez les suivantes :

    DN | objectClass | cn | distinguishedName | displayName | homeMTA | proxyAddresses | homeMDB | mDBUseDefaults | mailNickname | nom | sAMAccountName | showInAddressBook | legacyExchangeDN | mail | msExchHomeServerName | givenName | | sn userPrincipalName | userAccountControl

    ·       Maintenant, copiez / collez les informations du contact de contact.csv en user.csv. Pour les colonnes de contact.csv qui n’existent pas, se référer aux valeurs correspondantes de l'objet utilisateur dans user.csv pour les remplir

     Notes: Baisser la longueur maximale du mot de passe et la complexité avant d'importer le fichier

    ·       Importer le fichier user.csv modifié

    Csvde-I-fc: \ userchanged.csv

    ·         Vérifiez le compte utilisateur nouvellement créé dans ADUC, ESM va afficher la boîte aux lettres de l'utilisateur une fois la session ouverte

     

    ·      Q: Comment faire pour ajouter des utilisateurs aux groupes de distribution en bulk? (Exchange 2007)

     A: Exportez  la valeur des utilisateurs dans un fichier txt, et importez le fichier avec Import-CSV cmdlet

    ·         Exportez la valeur

    Csvde-r objectClass = user-l "Nom"-f "C: \ addmember.txt

    ·        Importer le fichier via Exchange Management Shell (EMS)

    Import-csv C:\addmember.txt | foreach {add-distributiongroupmember DGName -member $_.Name} Import-CSV "C: \ addmember.txt | (foreach add-DGName distributiongroupmember-member _.Name $)
    Ressources:
    Comment faire pour utiliser Csvde pour importer des contacts et des objets utilisateur dans Active Directory

    Using the Import-Csv Cmdlet

    mercredi 14 octobre 2009 12:15
  • 8. Comment enregistrer le mot de passe lorsque vous utilisez Outlook Anywhere

    Lorsque vous utilisez Outlook Anywhere, si Basic Authentication est utilisée, vous serez invité à entrer le mot de passe utilisateur. La solution pour arrêter ce “prompte” de  mot de passe est d'utiliser l'authentification NTLM sur le côté Client Access Server et client.

    Après cela, si le mot de passe est encore demandé, enregistrez les mots de passe en utilisant la méthode suivante sur le client:

    a. Exécuter control userpasswords2
    b. Sous l'onglet Avancé, cliquez sur Gérer les mots de passe
    c. Ajoutez l'entrée suivante:

    Connectez-vous au: *. nom de domaine (tels que *. microsoft.com)

    Nom d'utilisateur: domaine \ nom d'utilisateur

    Mot de passe: Mot de passe

    Ensuite, redémarrez le client pour vérifier si nous avons encore besoin de fournir le mot de passe lorsqu'ils ouvrent une session sur Outlook.

     


    Roxana Panait, MSFT
    mercredi 14 octobre 2009 12:16
  • 9. Comment fonctionne Autodiscover tel qu’Outlook 2007 se connecte au serveur Exchange automatiquement?

     

    Outlook 2007 est le principal consommateur de découverte automatique (Autodiscover) dans Exchange 2007 qui permet une connexion pour la première fois à une boîte aux lettres Exchange Server 2007 pour configurer automatiquement un client sans avoir à connaître le nom du serveur Exchange et son adresse. Et permet également au client de s’auto- re - configurer lui-même pour maintenir la fonctionnalité sans interruption lors de tout changement dans l'organisation.

    Pour un utilisateur domaine connecté, se connectant pour la première fois et / ou pour lequel vous créez un nouveau profil, vous verrez la boîte de dialogue Account Basics avec votre adresse e-mail déjà peuplée. Outlook 2007 envoie un query vers Active Directory pour que cela fonctionne. Cette étape ne devrait pas être confondue avec la découverte automatique. Outlook effectue cette recherche Active Directory en utilisant son propre processus. Après cela, Outlook se connecte à la découverte automatique pour faire une demande d’extension au délà d’une simple information de connectivité de base, tels que dans les OOF, OAB, disponibilité et ainsi de suite.

    Pour un utilisateur domaine non - connecté, lors de la connexion avec le serveur Exchange en utilisant Outlook Anywhere, il vous sera demandé d'entrer votre adresse de messagerie et mot de passe. Puis, d'autres informations seront résolues par la découverte automatique.


    Roxana Panait, MSFT
    mercredi 14 octobre 2009 12:16
  • 10.  Comment travaille Outlook 2007 avec des versions antérieures à Exchange Server 2007 ? Tel qu’Exchange 2003.

     

     

    Dans un environnement Exchange qui n'inclut pas Microsoft Exchange Server 2007 ou une version ultérieure, Outlook tente toujours de localiser les boîtes aux lettres Exchange. Active Directory inclut une propriété du serveur de boîtes aux lettres qui peuvent être définie pour chaque utilisateur. Si Autodiscover standard échoue, Outlook essaie de configurer des connexions  simples Exchange pour une version antérieure d'Exchange Server en utilisant la propriété du serveur de boîtes aux lettres Exchange.

     

    Le processus est le suivant:
    1. Récupérer automatiquement l'adresse e-mail à partir d'Active Directory si la machine est membre du domaine.
    2. Récupérez le nom du serveur Exchange s'il est détecté et  stockez- le pour plus tard.
    3. Rechercher des objets SCP ou des objets pointeur SCP qui correspondent à l'adresse e-mail utilisateur, et trouvez le bon serveur de découverte automatique pour s’y connecter, puis connectez-vous et récupérez les paramètres.
    4. Si l'étape précédente échoue, essayez la découverte DNS d’ Autodiscover XML (permettant pour 10 redirections).
    a. HTTPS POST:
    https: / / DOMAIN / autodiscover / autodiscover.xml
    b. HTTPS POST:
    https: / / autodiscover.DOMAIN / autodiscover / autodiscover.xml
    c. HTTP GET:
    http://autodiscover.DOMAIN/autodiscover/autodiscover.xml (uniquement pour suivre les redirections, non pour obtenir les paramètres)
    d. DNS SRV: _autodiscover._tcp.DOMAIN (seulement pour suivre les points indiqué par l’enregistrement SRV)
    5. Si l'étape précédente échoue, essayez la découverte XML locale et utilisez les XML trouvés sur la machine locale, le cas échéant.
    6. Si l'étape précédente échoue, mais un nom du serveur Exchange se trouve dans l'étape 2, configurez le compte Exchange basé sur un nom d’Exchange Server

     

    mercredi 14 octobre 2009 12:18
  • 11. Comment Outlook 2007 trouve le service d’Autodiscover?

     

    Outlook 2007 utilise deux méthodes: Service Connection Point (SCP) et DNS (deux URL prédéfinis, redirection HTTP et SRV)


    Roxana Panait, MSFT
    mercredi 14 octobre 2009 12:19
  • 12. Quelle est la relation entre Autodiscover et les Certificats?

    Lorsqu’Outlook se connecte à l'URL de découverte automatique qu'il a obtenu à partir soit d'une SCP soit à partir d’une requête DNS, il faut traiter le certificat qui réside sur le serveur IIS où le répertoire virtuel de découverte automatique est situé. Le certificat peut être soit un certificat auto-signé Exchange Server 2007 soit un certificat régulier avec un bon certificat racine publié et accessible.

    Pour un utilisateur domaine connecté, si Outlook 2007 a obtenu l’url de découverte automatique en utilisant la méthode SCP, Outlook considère qu'il s'agit d'être «sûr» et ignore l’invite du certificat il, même si le certificat auto-signé Exchange Server 2007  est utilisé et un certificat racine n'est pas présent sur le poste de travail local. L'invite s'affiche encore s’il existe un décalage des noms.

    Pour l’utilisateur domaine non-connecté, Outlook connecte la découverte automatique pour utiliser le DNS pour déterminer l'URL. Cela signifie également qu’Outlook ne devrait pas du tout faire confiance à un certificat auto-signé. Par conséquent, Outlook peut être refusé dans la connexion avec le serveur Exchange en utilisant Outlook Anywhere.

    Pour de plus amples renseignements, se référer à l'article:
    http://msexchangeteam.com/archive/2007/04/30/438249.aspx


    Roxana Panait, MSFT
    mercredi 14 octobre 2009 12:20
  • 13. Comment mettre à jour LAG (Global Address List) dans Outlook?

    1. Lancez Outlook 2007 en utilisant n'importe quel profil.
    2. Maintenez la touche CTRL de votre clavier et cliquez sur l'icône Outlook dans la zone de notification de la barre des tâches Windows, aussi connu comme la zone de notification.
    3. Dans le menu qui s'affiche, cliquez sur Test E-mail AutoConfiguration.
    4. Entrez votre adresse e-mail et mot de passe (s'il n'est pas connecté au domaine) dans les respectives zones d'édition.
    5. Choisissez tout comme sélection.
    6. Cliquez sur Tester pour vérifier si aucune erreur n’est enregistrée à cet endroit.

    Après cela, vérifiez l'authentification de tous les répertoires virtuels d’IIS Manager.
    1. EWS: authentification intégrée
    2. / Découverte automatique: l'authentification de base et intégrée
    3. / OAB: authentification intégrée
    Plus d'information à partager avec vous:
    Procédure de mise à jour d'une liste d'adresses globale

    Si vous pouvez voir les LAG à jour dans Exchange Management Console, d’OWA nous ne pouvons pas voir les GAL à jour?

    Il s’agit d’un comportement inhérent à la conception du produit.

    OWA fera une requête LDAP et c'est pourquoi elle montre immédiatement le nom d'affichage mis à jour (est immédiatement basée sur un environnement DC. Avec la réplication de plusieurs domaines, bien sûr il faudra du temps, au moins 15 minutes). D’autre part, Outlook passe par NSPI. NSPI ne reflétera pas le changement que lorsque la table d’hiérarchie sera reconstruite. Par défaut, l’actualisation des changements intervient toutes les 720 minutes (12 heures). Vous pouvez essayer de le changer à 1.

    Note: Les paramètres relatifs à DC est NTDS \ Parameters \ Hierarchy Table Recalculation intervalle de recalcul (minutes).

    Assurez-vous que vous sauvegardez le Registre avant de le modifier. Assurez-vous que vous savez comment le restaurer en cas de problème. Pour plus d'informations sur la façon de sauvegarder, restaurer et modifier le Registre, cliquez sur le numéro ci-dessous pour afficher l'article correspondant dans la Base de connaissances Microsoft:
    (
    http://support.microsoft.com/kb/322756/fr /) Comment faire pour sauvegarder et restaurer le Registre dans Windows.

    Note: Une fois que vous pouvez voir dans Outlook la liste d'adresses modifiées,
    n’oublier pas de changer la valeur de variation de l’intervalle de  Hierarchy Table Recalculation à celle initiale de 720.


    Roxana Panait, MSFT
    mercredi 14 octobre 2009 12:32
  • 14. Comment traiter les questions  d’échec de larges LAG dans environnement OWA?

    Lorsque vous effectuez une recherche de contact en grande LAG dans OWA, elle peut échouer, puisque la valeur par défaut de MaxTempTableSize est 1000. Nous avons donc besoin de changer la valeur de MaxTempTableSize sur le DC pour une valeur supérieure à la valeur par défaut 10000. Après cela nous avons besoin pour changer la valeur de msExchQueryBaseDN.

    MaxTempTableSize: Même si la requête est traitée, la couche db peut essayerde créer une table de base de données temporaire pour trier et sélectionner les résultats intermédiaires. La limite MaxTempTableSize contrôle la nature de cette grande table de la base temporaire peut être. Si la table de base de données temporaire contient plus d'objets que la valeur de MaxTempTableSize, la couche de DB effectue une analyse beaucoup moins efficace de la base de données complète de toutes les DS et les objets dans la base de données du DS.

     msExchQueryBaseDN est le mécanisme utilisé pour limiter à certains utilisateurs l’accessibilité à une sous-section du carnet d'adresses dans OWA. msExchQueryBaseDN est estampillé sur les objets utilisateurs Active Directory et des points à une liste d'adresses (AL) ou une unité organisationnelle (UO). Cette AL sera utilisée comme la liste d'adresses globale (GAL) pour l'utilisateur, et l'utilisateur verra une liste d'adresses globale, y compris les comptes d'utilisateurs seulement dans cette unité d'organisation. Vous pouvez définir msExchQueryBaseDN utilisant LDAP.

    Comment faire pour afficher et définir stratégie LDAP dans Active Directory en utilisant Ntdsutil.exe
    http://support.microsoft.com/default.aspx/kb/315071/fr
    Comment définir l'attribut msExchQueryBaseDN pour les utilisateurs via PowerShell
    http://blogs.msdn.com/dgoldman/archive/2009/01/08/how-to-set-the-msexchquerybasedn-via-powershell.aspx
    Comment faire pour limiter les recherches à l'adresse OWA plusieurs unités organisationnelles
    http://support.microsoft.com/kb/817218/fr  

     

    mercredi 14 octobre 2009 12:34
  • 15. Comment configurer la langue d’affichage dans OWA?

    Pour Exchange 2007, nous pouvons utiliser set-mailbox -identity "mailbox" -language "fr-FR" pour définir l’interface utilisateur OWA.  

    Langue d'installation d'une boîte aux lettres avec Exchange Server 2007
    http://msexchangeteam.com/archive/2009/01/28/450532.aspx

    Comment gérer les fonctions d'Outlook Web Access dans Exchange Server 2003
    http://support.microsoft.com/kb/830827/fr

    XGEN: Comment les noms des dossiers spéciaux sont assignées dans Outlook Web Access (OWA)
    http://support.microsoft.com/kb/325626/fr

    mercredi 14 octobre 2009 12:36
  • 16. Quels sont les attributs email fréquemment utilisés lorsque les courriels sont routés dans Exchange Server??

    legacyExchangeDN: Cet attribut est un nom unique hérité qui identifie votre boîte aux lettres. Cet attribut est utilisé principalement pour des raisons de compatibilité en arrière pour les clients Mail Application Programming Interface (MAPI), par exemple, / o = org / ou = site / cn = Recipients / cn = gyip.
    proxyAddresses: Un attribut à valeurs multiples qui contient toutes les adresses e-mail pour lesquelles vous pouvez recevoir du courrier. Le format de cet attribut est PREFIX: proxy, où préfixe est soit SMTP, X400, GWISE, ou des notes, par exemple, SMTP: gyip @ microsoft.com.
    targetAddress: Cet attribut est l'adresse e-mail vers laquelle vous souhaitez rediriger le courrier. Cet attribut est sous une forme identique à celle de l’attribut comme l'attribut proxyAddresses, où il ya un préfixe qui définit le type d'adresse, par exemple, "SMTP: gyip @ microsoft.com". L'attribut est uniquement pour les utilisateurs à extension messagerie ou contact à extension messagerie.( mail-enabled user or mail-enabled contact.)

    mercredi 14 octobre 2009 12:38
  • 17. Comment les attributs legacyExchangeDn et proxyAddresses sont utilisés lorsque le message est traité par le serveur Exchange?

     

    a. Lorsque le message est envoyé en utilisant le client SMTP, l'adresse SMTP est utilisée pour envoyer le message. Par exemple, si le destinataire de domaine SMTP est configuré en tant que domaine faisant autorité mais que l'adresse courriel du destinataire ne peut pas être trouvée dans proxyAddresses attribut de tous les utilisateurs, alors un message NDR sera généré indiquant que l'utilisateur n'existe pas. En revanche, si le message envoyé à un destinataire externe et l'adresse email du destinataire se trouve dans l'attribut proxyAddresses de l'utilisateur local, le message sera livré à l'utilisateur local au lieu du destinataire externe.

    b. Lorsque le message est envoyé en utilisant le client MAPI tel que Outlook ou OWA, le legacyExchangeDN est utilisé pour envoyer le message. Par conséquent, si le legacyExchangeDN du recepteur ne peut être trouvé dans AD comme objet utilisateur, un message NDR sera généré indiquant que le destinataire n'existe pas. The issue can be caused by several factors. Le problème peut être causé par plusieurs facteurs. Vous avez besoin de vérifier:

    1) Si le problème apparait lors de l’envoi d’un nouveau message ou lors de la réponse d’un ancien message? Si vous répondez un message, la propriété MAPI PR_SENDER_EMAIL_ADDRESS du message d'origine est utilisé pour envoyer le legacyExchangeDN. Si la propriété n'a pas d'équivalent du courant legacyExchangeDN de l'utilisateur d’AD, le message NDR sera reçu.
    2) Si le problème se produit également lorsque vous envoyez un nouveau message, vous devez vérifier NK2 (Outlook saisie semi-automatique) de fichiers, carnet d'adresses en mode hors connexion des fichiers qui seront utilisés pour présenter LegacyExchangeDN du destinataire. Vous pouvez renommer le fichier NK2 et faire Outlook fonctionner en mode en ligne pour mieux cerner le problème.

    Références:

    AutoComplete
    http://office.microsoft.com/en-us/outlook/CH010496931033.aspx http://office.microsoft.com/en-us/outlook/CH010496931033.aspx

    A propos du mode Exchange mis en cache
    http://office.microsoft.com/en-us/outlook/HP010000671033.aspxhttp://office.microsoft.com/en-us/outlook/HP010000671033.aspx

     

    -------------------------------------------------------------------------------- Roxana Panait, MSFT
    mercredi 14 octobre 2009 12:38
  • 18. Quand est-ce qu’on utilise l’attribut targetAddress?

    Comme je l'ai expliqué, la targetAddress est utilisée pour rediriger le courrier. L'attribut targetAddress peut être utilisée lorsqu’on a le partage d'un domaine de messagerie SMTP avec un autre système. Par exemple:

    Les compagnies A et B ont besoin de partager un domaine de messagerie SMTP "domain.com". Par conséquent, la compagnie A doit livrer certains messages de l'entreprise B. Selon la description précédente, si le domain.com est configuré en tant que domaines autorité, mais l'adresse de courriel du destinataire ne peut pas être trouvée dans l’attribut proxyAddresses de tous les utilisateurs, alors un message de non-remise est généré au lieu d'envoyer à une autre organisation.

    Sur la base de la situation actuelle, nous pouvons créer un contact dans la compagnie A avec l'attribut targetAddress comme ci-dessous:

    targetAddress: ContactA @ test.com
    ProxyAddresses: : ContactA @ domain.com, ContactA @ test.com

    Lorsque l'expéditeur externe envoie un message à ContactA @ domain.com, le serveur Exchange de la compagnie A peut résoudre, recevoir et rediriger le message à ContactA @ test.com. Ensuite, vous pouvez configurer un connecteur SMTP (Send) pour le domaine test.com pour envoyer le message au serveur de mail de la Compagnie B.

     

    mercredi 14 octobre 2009 12:40
  • 19. Quelle est la différence entre défragmenter la base de données en ligne et la défragmenter hors ligne?

     Défragmentation en ligne

    ·         Défragmenter la base en ligne

    ·         Se fait automatiquement dans le cadre du processus de maintenance de base de données

    ·         Détecte et supprime les objets base de données qui ne sont plus utilisés, sans changer la taille du fichier de la base de données

     La défragmentation hors ligne

    ·          Base de données doit être démontée en préalable

    ·          Exécuter Eseutil / d manuellement.

    ·          Réduire la taille physique de la base de données Exchange

     


    Roxana Panait, MSFT
    mercredi 14 octobre 2009 12:41
  • 20. Combien d’espace libre puis-je avoir après une défragmentation en ligne?

     

    1.Vérifiez le journal des événements et recherchez les événements récents de l'événement 1221.

    Event ID: 1221 - Le base de données nom a quantité MB d'espace libre après la défragmentation en ligne terminée.

    2. Démontez la base de données et exécuter Eseutil.exe / MS databasename et cela va vous fournir une estimation plus précise sur l'espace recyclable trouvé dans la banque.

    mercredi 14 octobre 2009 12:43
  • 21. Comment résoudre  le problème “ database cannot mount “?

    1. Si toutes les banques sont incapables d’être montés , vérifiez si les services suivants sont démarrés :

    Microsoft Exchange Information Store

    Microsoft Exchange System Attendant

     

    Ensuite, vérifiez si vous exécutez un logiciel anti-virus basé sur le scan des fichiers qui prend en compte aussi les banques de boites aux lettres Exchange. Désactivez le logiciel anti-virus et re - testez le problème. Afin d'isoler le problème, vous pouvez également créer une nouvelle base de données pour voir si elle peut être montée.

    2. Vérifiez d'abord si vous exécutez Exchange Standard Edition, vos boîtes aux lettres se démontent lorsque vous atteignez la limite de 16 Go la taille, KB 828070 aborde cette question.

    Selon KB 314917, vérifiez s'il ya des erreurs -1018 ou -1022 dans le journal d'application indiquant un problème avec votre espace de stockage physique.

    Vérifiez que la base de données a été fermée dans un endroit propre (conforme) de l'Etat. Use ESEUTIL /MH. Utiliser Eseutil / MH. Si la base de données est  dans l’état d'arrêt inconsistant, vous ne pouvez pas la monter et vous devez relire au moins un fichier journal des transactions pour l'amener à un état propre.

    Vérifier l'intégrité de la base de données. Utiliser Eseutil / G, pour vérifier l'intégrité la base à bas niveau. 


    Roxana Panait, MSFT
    mercredi 14 octobre 2009 12:44