none
Installation de 2 machines virtuelles en failover sur 2 serveur physiques RRS feed

  • Question

  • Bonjour,

    Je découvre le domaine de la virtualisation, et j'aimerais savoir si le schéma que j'ai en tête est réaliste ou pas.

    1) J'ai 2 serveur physiques (P1 et P2), ayant chacun ses disques internes SATA, avec W2012 Standard; sur 1 seul site

    2) Sur P1, je crée 2 machines virtuelles : serveur Exchange (EXCH-SRV) et serveur applicatif (APPL-SRV)

    3) Sur P2, j'aimerais créer 2 machines virtuelles identiques et les utiliser en failover des machines sur P1

    4) Serait-il possible que l'état des disques de EXCH-SRV et APPL-SRV de P1 soit répliqué en temps réel sur P2 ?

    5) Serait-il possible que l'état de la mémoire de EXCH-SRV et APPL-SRV de P1 soit répliqué en temps réel sur P2 ?

    6) Et pour finir, cela permettrait-il d'obtenir un basculement automatique (et invisible pour les utilisateurs) vers P2, lorsque P1 tombe ?

    7) Ai-je besoin d'autres composants spécifiques (cartes réseau, licences...) ?

    Merci d'avance pour votre aide.



    mardi 5 février 2013 15:39

Réponses

  • Bonjour,

    Attention, la fonctionnalité de réplication de HyperV ne correspond pas à vos attentes, en effet la synchronisation du replicas n'est pas en temps réel, la VM dépliquée est éteinte. Si lors d'une bascule planifiée il n'y a pas de perte de données (cela correspond plus à une operation de live migration), lors de la perte d'un hôte HyperV, la VM repliquée doit démarrée, et pas forcement avec un état des données synchronisés. Il faut plus voir ce mécanisme comme une protection contre une défaillance hardware du serveur, celui ci va redémarrer sur un autre hardware, mais pas forcement avec les dernières données.

    "When replication is underway, changes in the primary virtual machines are transmitted over the network periodically to the Replica virtual machines. The exact frequency varies depending on how long a replication cycle takes to finish (depending in turn on the network throughput, among other things), but generally replication occurs approximately every 5-15 minutes."

    Dans le cadre d'une solution de haute disponibilité Exchange 2010, cela ne correspond pas du tout au besoin. Vous pouvez l'utiliser si vous placez les bases de données sur du SAN, donc pas sur du stockage local répliqué par HyperV. Dans le cas contraire vous pouvez perdre des données Exchange et de plus vos bases ne seront pas dans un état propre pour être montées. Pour une HA, vous devez utiliser le mécanisme propre à Exchange 2010 : le DAG (Database Avalaibility Group), il faut pour cela 2 serveurs au minimum (donc 2 licences Exchange), avec du Windows Server Enterprise. Cette fonctionnalité s'appuit sur le clustering.

    Pour un serveur de fichier, de la même façon il est préférable de placer les données sur du SAN et non pas de les répliquer par HyperV, sauf si vous pouvez accepter une perte de plusieurs minutes sur les fichiers.


    • Modifié Bruce JDC mercredi 6 février 2013 09:25
    • Marqué comme réponse Athena0501 mercredi 6 février 2013 09:52
    mercredi 6 février 2013 09:23
  • Mais dans ce cas, j'ai une autre question critique : la VM répliquée d'Exchange sera-t-elle cohérente (et utilisable immédiatement) ?
    Supposons un crash du serveur Exchange.  Je démarre la VM réplica (OK, je perds 5 à 15 minutes de données), mais la DB Exchange sera-t-elle en bon état, ou existe-t-il un risque de corruption ?

    Non, cela ne fonctionnera pas. Les bases seront incohérentes en stockage local avec perte de données, sur du SAN elles seront "dirty" mais pas forcement de perte de données.


    • Modifié Bruce JDC mercredi 6 février 2013 10:02
    • Marqué comme réponse Athena0501 mercredi 6 février 2013 10:18
    mercredi 6 février 2013 10:01
  • Côté cout je ne peux pas trop vous aider.

    Mais vous pouvez garder votre scénario + un bon outil de sauvegarde. Vous pouvez avoir de la perte de données, et la perte d'une machine physique entrainera une perte de service le temps que la vm replica se lance et monte les bases. Si les bases ne montent pas, vous avez la sauvegarde.

    • Marqué comme réponse Athena0501 mercredi 6 février 2013 13:11
    mercredi 6 février 2013 13:05

Toutes les réponses

  • Je pense que c'est à ce niveau là qu'il vous faut regarder

    La réplication Hyperv doit répondre à votre besoin.


    Cordialement Denis ECHE, Ingénieur Système-Réseaux. Mon Blog Si ma réponse vous a été utile, ou a permis la résolution de votre problème; merci de Voter ou de la marquer comme Utile.

    mercredi 6 février 2013 07:31
  • Oui, globalement, c'est dans le contexte Hyper-V que la solution se situe.

    Mais j'ai besoin de plus de détails :
    - les disques durs virtuels de réplication peuvent-ils tous être internes (dans chaque serveur) ?
    - quid de la réplication en temps réel ?
    - quid pour une serveur Exchange ?
    - quid au niveau des licences (2 licences W2012STD et 1 licence Exchange suffiraient-elles) ?
    - le basculement peut-il être automatique ?

    Une réponse à ces questions serait peut-être le clustering.
    Mais qu'est-ce que cela implique (matériel, licences...) ?

    mercredi 6 février 2013 08:26
  • Bonjour,

    Attention, la fonctionnalité de réplication de HyperV ne correspond pas à vos attentes, en effet la synchronisation du replicas n'est pas en temps réel, la VM dépliquée est éteinte. Si lors d'une bascule planifiée il n'y a pas de perte de données (cela correspond plus à une operation de live migration), lors de la perte d'un hôte HyperV, la VM repliquée doit démarrée, et pas forcement avec un état des données synchronisés. Il faut plus voir ce mécanisme comme une protection contre une défaillance hardware du serveur, celui ci va redémarrer sur un autre hardware, mais pas forcement avec les dernières données.

    "When replication is underway, changes in the primary virtual machines are transmitted over the network periodically to the Replica virtual machines. The exact frequency varies depending on how long a replication cycle takes to finish (depending in turn on the network throughput, among other things), but generally replication occurs approximately every 5-15 minutes."

    Dans le cadre d'une solution de haute disponibilité Exchange 2010, cela ne correspond pas du tout au besoin. Vous pouvez l'utiliser si vous placez les bases de données sur du SAN, donc pas sur du stockage local répliqué par HyperV. Dans le cas contraire vous pouvez perdre des données Exchange et de plus vos bases ne seront pas dans un état propre pour être montées. Pour une HA, vous devez utiliser le mécanisme propre à Exchange 2010 : le DAG (Database Avalaibility Group), il faut pour cela 2 serveurs au minimum (donc 2 licences Exchange), avec du Windows Server Enterprise. Cette fonctionnalité s'appuit sur le clustering.

    Pour un serveur de fichier, de la même façon il est préférable de placer les données sur du SAN et non pas de les répliquer par HyperV, sauf si vous pouvez accepter une perte de plusieurs minutes sur les fichiers.


    • Modifié Bruce JDC mercredi 6 février 2013 09:25
    • Marqué comme réponse Athena0501 mercredi 6 février 2013 09:52
    mercredi 6 février 2013 09:23
  • Merci pour votre réponse, cela clarifie ma vision de la question.

    La solution de cluster Exchange (avec SAN + 2 licences) est hors de portée du budget.
    Je vais donc m'orienter vers un réplica Hyper-V.

    Mais dans ce cas, j'ai une autre question critique : la VM répliquée d'Exchange sera-t-elle cohérente (et utilisable immédiatement) ?
    Supposons un crash du serveur Exchange.  Je démarre la VM réplica (OK, je perds 5 à 15 minutes de données), mais la DB Exchange sera-t-elle en bon état, ou existe-t-il un risque de corruption ?

    Autres questions :
    - Ce basculement sera-t-il transparent pour les utilisateurs (excepté les quelques minutes de downtime), le nom et l'IP du serveur réplica seront-ils les mêmes que ceux de l'original ?
    - Faut-il du HW additionnel (une second carte réseau, du 10GB, voire un switch dédié ou un cross-cable) pour optimiser la réplication ?

    Merci d'avance pour votre aide.

    mercredi 6 février 2013 09:59
  • Mais dans ce cas, j'ai une autre question critique : la VM répliquée d'Exchange sera-t-elle cohérente (et utilisable immédiatement) ?
    Supposons un crash du serveur Exchange.  Je démarre la VM réplica (OK, je perds 5 à 15 minutes de données), mais la DB Exchange sera-t-elle en bon état, ou existe-t-il un risque de corruption ?

    Non, cela ne fonctionnera pas. Les bases seront incohérentes en stockage local avec perte de données, sur du SAN elles seront "dirty" mais pas forcement de perte de données.


    • Modifié Bruce JDC mercredi 6 février 2013 10:02
    • Marqué comme réponse Athena0501 mercredi 6 février 2013 10:18
    mercredi 6 février 2013 10:01
  • Ouch !!!

    Pour Exchange, quelle serait alors la solution "low-cost" pour avoir une machine standby cohérente ?

    mercredi 6 février 2013 10:18
  • Le Clustered Shared Volume (CSV) pourrait-il être une solution ?
    mercredi 6 février 2013 10:22
  • La notion de Low-Cost est très subjective, si vous voulez de la HA correct, le DAG est la solution préconisée. Vous avez besoin de 2 licences serveur Exchange (Std si 5 bases ou moins par serveur) et de deux licences Windows Server avec failover clustering, à partir de Windows Server 2008.

    Si vous avez un peu de temps devant vous, attendez le SP3 d'Exchange 2010, qui devrait le rendre compatible avec Windows Server 2012. Il n'y a plus de version Std ou Ent pour Windows Server 2012, la version de base supporte le clustering (failover clustering) ce qui peut probablement réduire le coût de la licence server (à vérifier auprès de MS).

    la solution de replica HyperV permet de se prémunir d'une perte de Hardware, par contre il faut absolument poser les données Exchange (bases & logs) sur un espace qui ne fait pas de retour arrière en cas de perte de serveur. Vous pouvez utiliser ce replica avec le disque système éventuellement, mais surement pas avec les bases de données ou les logs. Même dans ce cas, le risque de perte de données existe.

    mercredi 6 février 2013 10:33
  • OK.

    Dans ce cas, le stockage des données Exchange sur un NAS 1GB pourrait-il convenir ?

    Au niveau des performances nécessaires : 10 utilisateurs qui utilisent le serveur pour des fichiers (Word, Excel) et une connexion Exchange.
    Cela ne risque-t-il pas d'être trop lent sur ce NAS 1GB ?

    mercredi 6 février 2013 10:43
  • Dans ce cas, le stockage des données Exchange sur un NAS 1GB pourrait-il convenir ?

    Cela dépend si vous pouvez présenter le stockage du NAS comme un disque local à Exchange, le stockage sur un lecteur réseau n'est pas autorisé.

    Cela ne risque-t-il pas d'être trop lent sur ce NAS 1GB ?

    Cela se calcule, mais pour 10 utilisateurs... je ne pense pas que vos besoins en IOPS soient énormes!

    Il n'est pas toujours évident pour une petite structure d'avoir un niveau de disponibilité élévé, le prix de la solution peut croitre très vite. A noter que dans le cas d'un DAG,  vous devrez rajouter une solution de load balancing hardware, ce qui rajoute encore du coût. Par contre vous pouvez utiliser du stockage local (type disque sata local) sur les serveurs Exchange lorsqu'ils sont en DAG, pas besoin d'un stockage SAN.  Dans ce cas vous pouvez utiliser la première proposition que vous avez faites, mais au lieu d'utiliser un réplicas, vous installer une VM exchange complète.

    Je n'ai pas parlé de SBS, car je n'ai aucune expérience sur ce système, mais vous pouvez peut être creuser de ce côté aussi.

    mercredi 6 février 2013 10:57
  • Tout bien réfléchi, le NAS ne serait pas une solution (popint de défaillance unique).

    Mais je n'ai pas besoin de HA.
    Je cherche simplement une solution qui me permettrait de récupérer un serveur Exchange en (environ) 30 minutes, en perdant le moins de données possible.

    Il y a environ 10 utilisateurs, et le budget tourne autour de 10K€.

    Dans ce contexte, qu'est-ce qui pourrait être une solution ?

    Quant à SBS, il ne serait pas parfaitement approprié au contexte.

    mercredi 6 février 2013 12:55
  • Côté cout je ne peux pas trop vous aider.

    Mais vous pouvez garder votre scénario + un bon outil de sauvegarde. Vous pouvez avoir de la perte de données, et la perte d'une machine physique entrainera une perte de service le temps que la vm replica se lance et monte les bases. Si les bases ne montent pas, vous avez la sauvegarde.

    • Marqué comme réponse Athena0501 mercredi 6 février 2013 13:11
    mercredi 6 février 2013 13:05
  • Oui, cela pourrait constituer une solution de base.
    En tout cas, cela fonctionnerait pour le serveur de fichiers/applicatif.

    Je vais interrroger le forum Exchange pour en savoir un peu plus sur les possibilités de réplication en VM.

    • Marqué comme réponse Athena0501 mercredi 6 février 2013 13:11
    • Non marqué comme réponse Athena0501 mercredi 6 février 2013 13:11
    mercredi 6 février 2013 13:11